Le tryptique
Les vidéos
Les éphémères
Les vidéos
Dreaming

L'atelier

Kaspar
La Cie Alise
Maille à partir
Accueil
Les artistes
Contacts

     "Maille à partir" est une pièce écrite à quatre mains et qui puise, tout en (pro)longeant le cours sinueux de la vie de Kaspar Hauser, dans la biographie de la danseuse, Claudia Flammin. Une biographie en quatre parties, comme une multiplication des points de vue faite pour inciter à reconnaître les kaspars qui nous entourent et qu’on ne reconnaît pas, avec leurs parcours familiaux et sociaux accidentés, leurs rapports singuliers au monde et au savoir, moins en butte et en rupture que les établis veulent le faire croire. La trajectoire de Claudia est inverse de celle de Kaspar : de la culture à la nature, schématiquement. Ou comment une jeune femme de la middle-class française devenue adulte à Paris dans les milieux artistiques underground branchés remonte le sens qu’elle donne à sa vie, abandon, recommencement, sillon creusé, évocation du monde de l’enfance, celui dont on ne revient pas. La parole est d’emblée donnée à un autre kaspar , Sigismond, via La vie est un songe de Pedro Calderon de La Barca, une manière d’ancrer le projet, débuté il y a neuf ans, dans sa durée, son archéologie. Une figure balbutiant plus que parlant, une marche obligée, un rappel des oppressions. Balayer le passé? Faire son nid?
L’espace poursuit sa fragile croissance,le balai misérable, les fils de laine tirés entre rien et pas grand chose comment faire tenir le monde avec si peu? La danseuse plonge dans la mobilité corporelle de son adolescence, qui est l'âge de Kaspar à Nuremberg et le temps supposé de l'apprentissage définitif des dernières règles, et de la transformation. La société que Kaspar aspirait de tout son être à intégrer (et dont il est issu, n’étant pas un véritable enfant sauvage, mais le fruit d'une expérience disons para-scientifique qui finira par l'ingérer mortellement) est sortie de son registre protecteur, elle dit les mots préoccupants, et commet des gestes inquiétants. Une série de guides de survie en milieu hostile (naturel? civilisé? encore humain?) écrits lors des répétitions viennent compléter un tableau général oscillant entre camping désuet et paysage post-apocalyptique. Puis quelque chose comme une lune se lève quand même, et une danse renaît de ses cendres. Instinctivement.
Youness Anzanne

Une pièce toujours en marche...

Télécharger le dossier complet

Galerie de photos de Laurent Le Bourhis, Marseille à l'officina, 9 janvier 2009.

 

                    

 

 

 

 

 

Danse/Théâtre Performance