Le tryptique
Les vidéos
Les éphémères
Les vidéos
Dreaming

L'atelier

Kaspar
La Cie Alise
Danse à naître
Accueil
Les artistes
Contacts
      Il y a d’abord eu la rencontre de deux femmes. L’une dansait, l’autre filmait.
La première voulait un enfant et la deuxième était curieuse et désirait en savoir plus…
Claudia avait dansé une première fois enceinte, elle voulait partager cette histoire. Alors est née l’envie d’un duo : raconter une grossesse à travers la danse, en images.

Les documentaires sur la grossesse informent, racontent des grossesses particulières comme la gémellité, la pré maturité, suivent des femmes dans leur quotidien, à l’hôpital… Notre monde occidental a une vision médicalisée de ce moment, certaines femmes pensent même que la grossesse est une maladie ! Or même si les progrès techniques permettent de sauver des vies nous croyons qu’une grossesse représente bien plus que cela. Les transformations physiques et émotionnelles en font une période extrêmement riche et importante qui change à tout jamais la vie d’une femme.

Se réapproprier ce vécu émotionnel est le pari de notre film.

Par la grossesse, à travers le corps, la nature se manifeste avec force. La danse est l’art qui s’exprime par le corps.
Le passage de femme à mère est un moment de profondes transformations tel un voyage initiatique où la femme enceinte dans un « état de transparence » change d’identité. Ce voyage est un regard intérieur.
La danse se nourrit autant d’imaginaire que d’émotions instinctives. Elle est ce langage privilégié entre le réel et l’imaginaire, entre le conscient et l’inconscient : une exploration sensitive et poétique de l’être.

Raconter la grossesse à travers la danse est l’originalité de notre film.

Explorer un corps dansant particulier, montrer l’imaginaire d’une femme enceinte interprétant ses propres émotions, aller au-delà du vécu spécifique de chaque femme à travers la sensibilité corporelle de la danseuse,offrir la possibilité d'une autre lecture, c’est le projet de "Danse à naître".

Filmer la danse d’une femme enceinte, va au - delà de filmer de la danse car cette femme danseuse est réellement une femme enceinte, vivant au présent les différents états et émotions qui la transforment. Le réel devient objet de recherche, matière première de la réalisation ;c’est pourquoi il ne s’agit pas d’une vidéo danse, mais d’un essai documentaire comme une expérience et une recherche tout au long du tournage, du montage,de la composition musicale et du design sonore.

Ceci est possible grâce:
A la protagoniste du film, Claudia, dont la spécialité est l’improvisation. Elle écrit sa danse dans l’instant en s’inspirant en permanence des éléments extérieurs et intérieurs qui la traversent.
A Perrine qui filme caméra à l’épaule afin de pouvoir retransmettre ce qui se présente et être en empathie avec ce qui s’inscrit dans la danse.
Au tournage en huit clos, qui préserve l’intimité du duo « danseuse/filmeuse ». L’essentiel se trouvant dans la relation et la confiance des deux femmes.
« Le cinéma direct est un cinéma de l’instantané, un travail d’improvisation constante » disait Louis Malle.
C’est ce qui correspond parfaitement à l’idée de ce film.

Le film se raconte au présent au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse, par des séquences dansées.
L’intimité de la relation des deux femmes, l’exploration sensitive de ce corps dansant et le témoignage de ces transformations psychiques profondes de la femme constitueront les matériaux de notre film et en feront une œuvre poétique, une histoire dansée.

 

 

 

 

 

 

 

Retour en haut

 

Danse/Théâtre Performance